Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
maman deuxfoisplus

Instants de vie d'une maman de 4 enfants dont une paire de jumeaux.

Bilan 2017

Bilan 2017

Suite à une question d'Aurélie (qui faisait suite à mon billet 2017, tu me fais peur ) me demandant si 2017 c'était si pire que ça ? J'ai décidé de faire le bilan de cette année.

 

2017 a franchement démarré du mauvais pied... mon moral était bas, je m'angoissais de l'avenir, je ressassais le passé... pas dépressive mais pas loin !

En mars, j'écrivais mon billet, je mettais carte sur table avec ma sœur, je me décidais à prendre rendez-vous avec une psychologue. C'était des grands pas pour moi et je me félicite d'en avoir eu le courage.

Le 31 mars j'avais mon premier rendez-vous et le 1er avril je débutais un challenge de yoga sur instagram, je vais développer chaque point mais pour moi, il y a là une concordance dans les dates incroyable. Heureux hasard, destin, chacun y mettra ce qu'il y veut, mais merci la vie !

 

Ma petite thérapie, je dis petite car au final, je n'ai fais que quelques séances.

Ce qui m'a plu : me sentir comprise et légitime dans ma peine. Je doutais même d'avoir des raisons de me sentir mal, je pensais que peut-être je me faisais des films, car je n'avais pas vécu des événements horribles et traumatisants... Avais-je le droit de me plaindre ? Avais-je le droit d'être triste ? Mon manque de confiance en moi était-il réél ?

Je savais que c'était l'enfant en moi qui souffrait, qui était en colère, qui me faisait pleurer. Ce que j'ai compris, c'est que je devais le consoler, que ce n'était le rôle de personne d'autre, juste le mien.

J'écrivais que dans la vie, il faut avoir des piliers stables. Je m'étais trompée. Je dois être mon seul pilier ! Je dois me porter. Le reste, les autres, ça a de l'importance biensur, mais ce n'est que du bonus.

Alors biensur, ce n'est que le début du cheminement, d'abord on comprend, ensuite on accepte et enfin on le met en place. Mais c'est un travail de longue haleine, de tous les jours, de toute une vie peut-être.

J'ai raté une séance parce que mon petit était malade, après c'était les grandes vacances, je n'ai jamais rappelé... Ce qui m'a déplu : pleurer. Trop pleurer. Je n'en avais plus envie ! Moi, je veux avancer ! Alors oui, pleurer ça fait du bien de temps en temps. Mais finalement, je ne voulais plus me dire que c'était du fait des autres si j'en étais là dans ma vie. Je veux penser que je suis le maître de ma vie ! Que j'en suis la seule responsable. Ce n'est pas pour me blâmer, parce que beaucoup de choix ont été inconscients, mais c'est pour me défaire de la rancœur qui me noircit le cœur.

C'est vrai aussi que j'étais assez mal à l'aise face à quelqu'un qui me regardait d'un air à la fois compatissant et souriant, et qui attendait de moi que je parle. J'ai du mal à parler, à exprimer vraiment mes pensées, à exprimer surtout mes émotions...

Bref, j'ai arrêté.

 

Mon challenge de yoga... que dire...les mots me manquent...

J'ai posté la première photo (une posture du lotus), j'étais de dos et j'avais un poisson d'avril dans le dos. Une touche d'humour parce que je ne me prenais pas au sérieux, je ne savais pas si j'allais faire tout le challenge. Et puis, jour après jour, j'ai fait les postures, je les ai réussies, je faisais de belles photos de moi et ça me faisait du bien, on se complimentait entre participantes, on s'encourageait. C'était beau, c'était doux, c'était de l'amour !

Les affirmations associées à chaque posture faisait souvent écho à mon cheminement personnel, m'aider à réfléchir.

Le yoga, ça a vraiment était la grande découverte de l'année ! Ça m'a beaucoup aidé. A me réapproprier mon corps, à avoir confiance en lui, confiance en moi, à être fière de mon corps (bordel, j'ai porté 4 enfants et il faut que je fasse un headstand pour que je sois fière de mon corps !!...), à être fière de moi. Me sentir capable de choses dont je pensais être incapable ! Ça ouvre des portes, on recommence à se projeter et à se dire que ce n'est pas seulement des rêves, ce sont des projets. Que chaque objectif, on l'atteindra step by step, petit à petit ! Le yoga, c'est la vie ! Ça fonctionne de la même manière. On est tellement bien à en faire seule sur son tapis, mais on s'éclate aussi à le partager parfois avec sa famille !

 

 

Le travail, j'ai postulé dans des hôpitaux mais il n'y a pas de poste pour l'instant. Mais je n'en suis pas malheureuse. Financièrement, ça aurait été bien. Et personnellement, j'aurais été contente de reprendre, de retrouver des petites personnes à soigner, chouchouter, câliner. J'ai l'impression d'avoir repris confiance en ma capacité à m'intégrer et à affronter l'inconnu (bon ça m'empêchera pas d'être méga flippée le jour venu!).Mais d'un autre côté, je suis ravie d'avoir le temps de faire des choses pour moi, de passer du temps avec mes enfants.

J'avais peur d'être isolée. Le fait est que je suis une personne qui a besoin de solitude. J'ai besoin d'avoir des moments seules, pour faire des choses que j'aime, pour réfléchir, pour être entièrement à ce que je fais. J'ai fait quelques connaissances, j'ai toujours préféré la qualité à la quantité en terme d'amitié. Je ne me sens pas isolée.

 

Donc non, cette année, elle n 'était pas si pire. Elle était riche en réflexion, en cheminement. Je ne la vois plus comme un virage mais comme une marche que j'ai franchie. J'ai les bases pour entamer un travail plus profond d'épanouissement personnel. De cerner mes envies, mes besoins et de construire un projet.

 

2018, tu ne me fais pas peur !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Bel article! Et je te souhaite bcp de belles choses et des decouvertes pour 2018!
Répondre
M
Merci beaucoup! De même pour toi!
M
Il est très touchant ton article. Je me suis reconnue sur pleins de point. Pour moi aussi, 2017 a été une année de cheminement personnel et de découverte de soi . C’esst Toujours un plaisir de voir tes photos.
Répondre
M
Merci beaucoup! En 2018, j'ai envie de plus publier sur le blog et aussi de lire les blogs des autres (ce que je ne faisais pratiquement pas), nul doute que tu feras parti de mes lectures. Bises