Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
maman deuxfoisplus

maman deuxfoisplus

Instants de vie d'une maman de 4 enfants dont une paire de jumeaux.

Mon accouchement de jumeaux

Mon accouchement de jumeaux

Je vous spoil de suite, pas de faux suspens, tout s'est très bien passé ! Quelques petits regrets mais c'est du passé !

 

Comme je vous le disais, mon cher mari (qui ne sais pas ce que ça fait de porter 2x2,5kg de bébé plus les 2xannexes...) m'avait gentiment demandé d'attendre d'avoir signé l'acte d'achat de notre nouvelle maison chez le notaire et de préférence d'accoucher un week-end.

 

Le samedi 20 septembre au matin, nous allons donc chez le notaire mes 2 bébés toujours au chaud (premier contrat rempli) !!

Ma grande sœur était arrivé l'après-midi pour le week-end et mes parents arrivaient le lendemain (on avait besoin de mains d'oeuvre pour faire quelques travaux dans la nouvelle maison!!).

Résumons, nous sommes le week-end, nous avons signé, j'ai du monde pour gardé les filles, je suis à 37SA+6, j'en peux plus d'être enceinte : il faut que j'accouche !!!

Je passe donc l'après-midi à briquer les placards de ma nouvelle cuisine, dans des positions plus qu'improbables vu mon envergure !!!

Le soir venu, quelques contractions mais sans plus, je vais me coucher vers 23h. Mais de suite, sur une contraction, j'entend un petit « crrr », comme un petit craquement et je sens un bras (une main, un coude, je ne sais pas trop) qui s'est comme coincé sur le côté de mon vagin (je ne sais pas trop comment le décrire, toujours dans l'utérus mais plus bas et vraiment à côté du vagin...) et un peu de liquide s'écoule ! Je ne suis pas très sûre de moi... liquide amniotique ou urine, c'est toujours la grande question quand il n'y en a qu'un peu !

Je file prendre un bain, j'essaie de m'auto-examiner mais mon col est trop loin, mais je sens bien ce bras qui me gêne sur le côté, j'arrive à le refouler en le poussant. J'attends encore un peu, toujours de petites contractions mais pas d'évolution, je reperds 2 fois un peu de liquide... Je me dis qu'il vaut mieux aller à la maternité, je réveille mon mari, je préviens ma sœur, j'embarque la valise (ouf ! Elle était prête) et Let's go (vers minuit je pense).

Nous arrivons à la maternité. La sage-femme m'examine le col est à peine ouvert, le test montre qu'il y a bien du liquide amniotique qui s'écoule. Une membrane est donc fissurée, je dois rester à l'hôpital pour surveillance, des contractions toutes les 10 minutes mais pas très intenses.

On me conduit dans une chambre (double mais personne à côté) et on demande à mon mari de rentrer chez nous (hein ? Quoi ? C'est une blague?), comme on est des gens obéissants, il s'en va (de toute façon, il aurait passé son temps à dormir..).

Je me retrouve donc seule, dans une grande chambre vide, en pleine nuit...je ne suis pas très à l'aise et n'ose pas trop bouger...

J'aimerais dormir, mais les contractions s'intensifient progressivement et me dérangent toujours toutes les 10 minutes.

J'appelle 2 fois la sage-femme pour lui dire que je commence à saigner (signe du début du travail et que le col se modifie) puis que je commence à avoir mal. Elle me dit de prendre une douche (mais j'ai franchement pas envie d'être à poil..), elle m'apporte un ballon. J'en fais un peu mais je suis épuisée, les contractions sont de plus en plus douloureuses, elles irradient dans le dos. La petite rengaine que je chantais ne suffit plus à me détacher de la douleur.

Vers 6 h, je la rappelle (la relou...), je lui demande si je peux demander à mon mari de revenir car j'ai VRAIMENT mal et j'en ai marre d'être seule … Elle dit ok (valait mieux pour elle!). Quand il arrive, elle me dit qu'elle va me faire un monito. Le monito montre bien des contractions toutes les 8/10 minutes, les cœurs des bébés sont normaux. Elle n'a pas l'air convaincu que je sois en travail... Je lui dit que pour mes 2 premiers accouchements, j'ai fait quasi tout le travail avec des contractions toutes les 10 minutes...Bon, elle m'examine quand même pour être sûre... Col ouvert à 4 cm (hahaha, je jubile un peu...), je vois un peu de panique dans ses yeux, dans sa tête elle doit se dire gémellaire, 3ème accouchement, 4 cm : viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite ! Elle me dit qu'elle prévient la salle pour que je descende rapidement ! Un brancardier arrive 5 minutes plus tard (efficace!) et j'ai même le droit au fauteuil roulant !

On m'installe en salle, on me perfuse, péridurale posée 15 minutes plus tard (soit vers 8h30 environ), ça s'active !

Mon accouchement de jumeaux

Mais c'était sans compter sur mon col qui aime prendre son temps... Le travail est long, je vomis, je tremble sans avoir froid (est-ce le froid de la perf ou un effet secondaire de la péri ???). J'ai apprécié de ne pas avoir de traitement (ocytocine) pour accélérer les contractions pour laisser le travail se faire naturellement. On me sonde régulièrement, on me perce la poche des eaux...(je ne sais plus exactement, l'ordre, les heures, peu importe...). A un moment, la péri était moins efficace et latéralisée et j'avoue que j'avais tellement peur de la douleur (faut dire que la gynéco avec des mots tels que « très douloureux » et "traumatisant pour tout le monde " elle m'avait bien foutu les pétoches), que j'ai mis le paquet sur les bolus.

J'arrive à dilatation complète vers 14h. Petit moment de flottement, la sage-femme a un doute sur la présentation du bébé1, ne regarderait-il pas vers le haut ? Une petite écho pelvienne plus tard, nous voilà rassurés, les 2 bébés sont tête en bas, et J1 regarde bien vers en bas. . Les contractions se tassent franchement, tout le monde étant dispo et la salle de bloc libre, ils décident de me mettre un peu d'ocytocine et de m'installer pour l'accouchement ! (C'est le protocole ici, les gémellaires accouchent au bloc au cas où il faille une césarienne en urgences).

Ça y est j'y suis ! Ce n'est pas mon premier mais je ressens une pression énorme, je sais que l'accouchement est à risque, il y a beaucoup de monde (je les connais pas moi tous ces gens!!), je ne me sens pas très considérée, je suis très fatiguée...bref, je me mets à pleurer !!!

Là, une sage-femme qui était près de moi, a un petit mot gentil mais comme je la détesterai plus tard, je ne m'en souviens pas !

Je commence à pousser pour mon garçon mais pour le coup, la péri est trop dosée, je ne sens pas du tout la descente ni même mon périnée. Mais il arrive quand même à sortir, à 15h35, il était là. Quelqu'un l'assoit sur mon ventre, je l'ai trouvé si beau, un peu bleuté mais beau, il pleurait, je voulait le toucher, le câliner mais on m'a dit « il faut penser au deuxième maintenant » et ils l'ont emmèné, je repleure..

Ma fille qui avait enfin la baignoire pour elle toute seule, en a profité pour se mettre en transverse, je n'échapperais donc pas à la fameuse version/grande extraction (lire le gynéco passe son bras par là où le bébé est censé passer et attrape les pieds du bébé pour le faire sortir). Il se demande où sont les pieds, je lui dit car je les sens bien, sur le côté à droite. Après quelques poussées et la fameuse sage-femme qui pour aider le bébé, m'appuyait de tout son poids sur le ventre avec son coude (2 minutes de plus et je la frappais!!), ma fille sort à 15h41 ! Je ne la vois que de loin, elle est blanche et un peu amorphe, il l'emmène vite. Je re-re-pleure, je chouine même « je veux mes bébés »...Plein de gens viennent me dire qu'ils sont beaux, qu'ils vont bien, que c'est eux que j'entends pleurer au loin...Je m'en fous : JE VEUX MES BEBES !!! Si je n'avais pas été complétement paralysée des jambes, j'aurai couru les rejoindre !!!

J'avoue que je ne sais même pas trop quand sont sortis les placentas !?!

On m'a ensuite ramené en salle d'accouchement, et j'ai pu enfin prendre mes 2 petits bébés dans mes bras, leur peau contre la mienne et les mettre aux seins !

Mon regret, c'est surtout qu'ils n'aient pas pris le temps de mettre mes bébés contre moi dés leur naissance, surtout ma fille... c'est vrai qu'elle était sonnée, mais ils auraient pu me l'apporter, me laisser la toucher, tout en la stimulant...on est pas à 30 secondes près...

Mais le principal, c'est qu'ils étaient là, en pleine forme, beaux comme des cœurs (en toute objectivité!) et déjà si différents !...

Comme nous l'avons écrit sur les faire-part de naissance, ils sont venus compléter notre famille!

Mon accouchement de jumeaux

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article